À la découverte des trois meilleurs films de l’année

À la découverte des trois meilleurs films de l’année

Si chaque année les réalisateurs produisent les meilleurs films pour le public et pour la vente, ils ont aussi un autre objectif lié à la concurrence sur le marché : produire les meilleures œuvres cinématographiques pour remporter des prix. Ainsi, sur ce blog féminin, nous répertorions les excellentes productions à ne pas rater. Dans les lignes suivantes, retrouvez la revue du top 3 des meilleurs films de l’année.

Green Book : Sur les routes du sud

Green Book est un film tourné sur 130 min. En 1962, au moment où sévissaient les problèmes raciaux, un agent de sécurité italo-américain est engagé pour jouer le rôle de chauffeur et de protecteur à un célèbre pianiste afro-américain, Dr Don Shirley. Le protecteur doit veiller sur l’instrumentiste durant son périple dans le sud des États-Unis. Ils se servent du Green Book pour trouver les lieux qui pourront accueillir un afro sans lui causer des difficultés de racisme. Ils embarquent pour une aventure qui ne sera pas réussie sans difficulté.

L’auteur du meilleur film met un point d’honneur sur une histoire incroyable de deux hommes que tout sépare, mais qui arrivent à se comprendre. Autrement, deux pôles identiques d’un aimant qui devraient se repousser, mais s’attirent, défiant toutes les lois de la physique. Tous les opposaient : la couleur de peau, la personnalité, la culture. Un cliché plutôt inédit, contraire au caractère du racisme.

Parasite, un meilleur film thriller

Du réalisateur Bon Joon-ho, Parasite est l’un des meilleurs films de l’année en cours. En résumé, il s’agit de deux familles coréennes de Séoul : L’un pauvre, Kitaek et l’autre riche, Park. La première famille au bas de l’échelle sociale s’intéresse au train de vie de la seconde. Un jour, sur recommandation, le fils des Kitaek entra chez les Park pour donner des cours d’anglais. Ce fut le début d’une histoire émouvante

Parasite est un film de qualité de par ses mises en scène sa réalisation. Le scénario est à la hauteur des plans d’actions suivies. Un thriller, mais aussi une comédie bien réussie par les différents acteurs. L’originalité de l’œuvre a fasciné, plus d’un, au Festival de Cannes, au point où il est difficile de se déconnecter de l’écran avant la fin des 2h12 min. Par ailleurs, le début du film est fait dans des représentations comiques. Ensuite, il gravit la pression avec des séries d’action et rebondissements inattendus pour offrir la disparité d’une société humaine répartie en classe sociale.

Le Chant du Loup

D’une durée de 1H55mn, le scénario du film se repose sur un jeune homme qui a un don extrêmement rare : la reconnaissance de chaque type de son qu’il perçoit. Membre d’un équipage de Sous-marin nucléaire français, la vie de ses collègues et la réussite des missions se fondent sur lui. Autrement dit, tout se repose sur son oreille. En dépit de cette qualité, par une erreur commise, il entraîna toute l’équipe dans un danger. Ce fut le début d’une lutte pour la survie.

Nous saluons d’entrée le réalisateur de ce meilleur film et les acteurs qui se sont activés pour gratifier les spectateurs de ses deux heures dans un sous-marin nucléaire. L’auteur met en relief les heures sombres que partagent les combattants au sein d’un vaisseau, en l’occurrence un sous-marin, pour lutter contre la mort, afin de défendre la patrie. Tout simplement, un scénario bien élaboré. Même si le film n’a pas eu un succès franc, il fait partie de notre top 3 des meilleurs films de l’année.