Que faire en un weekend à Londres ?

weekend londres
0 Flares 0 Flares ×

Merci les billets Eurostar pour Londres à 70€ aller/retour. Avec Sté, on a sauté sur l’occasion, et on s’est fait un petit weekend de meufs de l’autre côté de la Manche. J’étais sans doute déjà allée à Londres, plus petite, mais je n’en gardais aucun souvenir. Pour moi, tout était donc à découvrir. Mais hors de question de passer le weekend à aller voir Westminster, le London Eye, Trafalgar Square et le London Bridge. Ce que je voulais c’était : me balader dans des quartiers sympas, manger bien et beaucoup et faire les magasins et librairies ! Je vous donne donc ici mes meilleurs adresses et tips pour un weekend découverte sans stress (idéalement un weekend de 3 jours).

 

Premier jour

Faire un tour au magasin de jouets Hamleys

Un magasin démentiel sur 7 étages, où tout n’est que folie ! Même sans rien acheter, y passer vaut le coup : il y a évidemment des jouets formidables dans tous les sens, de superbes statuts Lego de la famille royale, et surtout, les vendeurs sont complètement tarés ! On se demandait à quelle drogue ils tournaient tellement ça partait dans tous les sens, pour notre plus grand bonheur !

royal family lego hamleys

Hamley's londres

Adresse : 188-196 Regent Street

 

Dévaliser la librairie Gosh

Gosh est une petite librairie indépendante, spécialisée dans les bds, qui nous a été recommandée par Anita (et aussi par Pénélope, je vous parle de son guide tout en bas de cet article.) Pas super grande, cette libraire se situe tout de même sur deux étages, avec le rez-de-chaussée consacré aux bds pour enfants, romans illustrés, bds-reportages, etc. et le sous-sol réservé aux comics.

Alors bien sûr, il faut lire en anglais, mais les textes dans les bds sont rarement très compliqués à comprendre, ni trop longs. Et puis ça fait un super souvenir à ramener je trouve. Moi j’ai craqué pour 3 bds :

The Bad Doctor, de Ian Williams

L’histoire d’un médecin, le Dr Iwan James, qui ne voit plus trop comment il peut diagnostiquer des troubles de la personnalité ou accorder une licence de port d’arme quand lui même n’arrive plus à prendre des décisions sur sa propre vie. L’auteur, Ian Williams, est lui même docteur (en physique si j’ai bien compris), ce qui m’a tout de suite plu et intriguée.

The Bad Doctor

The Bad Doctor bd

 

Seconds, de Bryan Lee O’Malley

La vie de Katie, qui jusque là allait plutôt bien, part complètement en cacahuète (ses projets tombent à l’eau, son ancien mec se pointe de nouveau alors que l’actuel a l’air de vouloir prendre le large, etc.). Heureusement, elle va avoir droit à une seconde chance pour reprendre sa vie en main. Et cela va passer par l’ingestion d’un champignon magique, dont elle ne devrait pas abuser… (C’est à ce moment là du pitch que j’ai décidé de prendre cette bd, donc je ne vous en dis pas plus ;) ).

Seconds bd londres

london gosh Seconds

 

Asterios Polyp, de David Mazzucchelli

Asterios Polyp, la cinquantaine, architecte, professeur, auteur et mari, ne devient plus que l’ombre de lui-même. Jusqu’à une nuit agitée qui va lui ouvrir de nouvelles aventures.

Là clairement, ce qui m’a attirée, c’est le graphisme de la couverture et surtout les couleurs toutes douces de cette bd.

Asterios Polyp gosh london

gosh Asterios Polyp

Adresse de Gosh : 1, Berwick Street

 

Manger un Honest Burger

honest burger londres

Ne me faites pas l’affront d’aller à Londres sans manger un burger. Mais pour être tout à fait honnête (haha) : j’ai trouvé celui d’Honest Burger bon, mais sans plus. Le bacon était exceptionnel, mais la viande un peu trop sèche pour moi et surtout le fromage n’avait pas de goût. Il y a d’autres adresses à tester, qui, il parait valent le détour : Haché, du côté de Camden, Patty & Bun, 2 adresses : James Street et Liverpool Street ou encore Shake Shack (même si c’est une chaîne), du côté de Covent Garden.

 

Deuxième Jour

Savourer le petit déjeuner le plus gargantuesque (à condition de ne pas compter vos deniers) au Breakfast Club

En fan inconditionnelle des énormes petits déjeuners/brunchs du weekend, je me réjouissais à l’avance d’aller tester le Breakfast Club. Et je n’ai pas été déçue !

Tout nous donnant envie sur la carte, on a clairement craqué au moment de la commande :

londres breakfast club

Alors que le serveur s’éloignait après nous avoir gratifié d’un « Well… good luck! », nos voisins de table se sont tournés vers nous pour nous demander si nous attendions du monde ou si tout cela n’était que pour nous deux ! Même pas peur, je me suis attaquée avec entrain à mon green smoothie (épinards, mangue, pomme, menthe)  : un délice que je vous recommande, mon caramel latte, les oeufs bénédicte sur muffin anglais avec jambon et sauce hollandaise, les pommes de terre sautées puis à la montagne de pancakes aux baies rouges et à la crème vanille. YUMMY.

J’ai déboursé la modique somme de 37€ pour ce « petit » déjeuner, mais rien que le souvenir me fait encore saliver, donc zéro regret !

breakfastclub londres pancakes

breakfast club londres

Adresse : plusieurs adresses existent, nous sommes allées à celui situé au 2-4 Rufus Street, dont la déco et les serveurs étaient super chouettes. Préparez vous à faire la queue, cela dit, la salle est grande : en arrivant vers 11h on a attendu un petit quart d’heure il me semble. 

 

Se promener au flower market de Combia Road

Une seule rue accueille ce flower market qui est bondé, et dont les couleurs et les odeurs vont enchanter votre journée. Juste derrière chaque étale, il y a de petits magasins de fringues, déco, art, tous plus mignons les uns que les autres. En prime, nous avons eu droit à un groupe de musiciens qui ajoutait encore au charme de cette balade.

flower market londres

colombia road flower market

Adresse : Colombia Road

 

Faire un « StreetArt Tour » du côté de BrickLane

Du côté de l’East London, se trouvent les quartiers pauvres et donc, comme dans toute bonne capitale européenne, les quartiers en hipsterisation maximale. C’est en tous cas ce qui se passe du côté de Brick Lane, où l’on sent en effet les quartiers historiquement défavorisés, avec une population très métissée (majoritairement des Bangladais), où poussent les « vintages markets », food trucks, expositions artistiques et ou tout le monde se balade au choix avec : un chapeau, un manteau très long, des tatouages, des lunettes de soleil toutes rondes, des cheveux décolorés et parfois même – oui – tout cela à la fois.

Bref, le quartier n’en est pas moins très sympathique et surtout, c’est une mine qui regorge d’oeuvres streetart. Vous pouvez bien sûr les découvrir seul, au gré de votre balade, mais si vous êtes un peu plus intéressé, je vous recommande vivement de vous inscrire au streetart tour organisé par « Free tours by foot ». Le guide, non seulement très sympa, est surtout passionné par le streetart et par ce quartier. Vous apprendrez plein de choses passionnantes en 2h et pourrez prendre une multitude d’oeuvres en photo.

Le tour est gratuit, ou plutôt basé sur un système de rémunération volontaire. Comme le dit le guide lui même : « Si le tour vous a plus, que vous avez appris des choses, n’hésitez pas à me donner plein d’argent. Vous n’êtes pas obligés mais, well… vous avez sans doute entendu parler de ce truc qu’on appelle le karma. » C’est donc à votre appréciation ;)

streetart tour londres brick lane

streetart bricklane

streetart tour brick lane londres

street art londres

londres streetart tour

Pour réserver : Free tours by foot

 

Troisième jour

Aller au Tate Modern et se faire plaisir à la librairie

Un petit tour au Tate Modern ne peut pas faire de mal, même si, comme moi, vous avez parfois un peu de mal avec l’art moderne. Le bâtiment, gigantesque, est une ancienne centrale électrique réhabilitée. Un pari architectural très réussi, qui contribue sans doute pas mal au succès de ce musée. L’entrée est gratuite pour l’exposition permanente, ce qui ravira les porte-monnaie vidés par le shopping, la bouffe et les transports. Vous pourrez découvrir des œuvres d’artistes majeur, comme Picasso, Dali ou Louise Bourgeois, pour ne citer qu’eux.

picasso tate modern

louise bourgeois tate modern londres

Enfin, vous pourrez craquer sur une multitude de livres beaucoup trop stylés (comme moi), ou même sur des mugs, t-shirts et autres goodies fort sympathiques.

tate modern library

Adresse : Bankside

 

Se promener dans Camden et manger de la street-food délicieuse

Nous logions du côté de Camden, impossible donc de ne pas faire le Camden Market, même si nous n’avions strictement plus un rond. Il faut bien lui reconnaître un petit côté « puces de Saint-Ouen », mais les façades incroyables des boutiques alentours, la petite rivière et ses ponts lui donnent quand même un petit plus.

camden market londres

londres camden

Surtout, il y a là-bas plein de street-food de tous les styles (bien que je n’ai même pas réussi à dénicher un fish & chips valable) : vietnamienne, mexicaine, turque, chinoise, espagnole (tortillas fourrées), américaine, indienne… bref, vous trouverez forcément votre bonheur pour un déjeuner sur le pouce et pas cher !

camden streetfood

streetfood londres camden

Adresse : Camden High Street

 

Je ne vous ai donc pas donné tout le programme de notre weekend, mais mes meilleures pépites. Je pense cela dit qu’il y a 10 000 choses à faire à Londres, et que des pépites il doit y en avoir encore des tas à découvrir !

Nous étions parties avec le guide de Pénélope, que nous vous recommandons chaudement : il est super sympa à lire avec les petites illustrations, les cartes sont précises et Pénélope y partage plein de bonnes adresses.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Passionnée de graphisme et d'illustration, j'aime aussi la musique électronique, le yoga et les bds. Il y a encore peu je me nourrissais quasi exclusivement de burgers et de sushis. Mais j'ai changé.

1 Comment

  • lacoutchblog@gmail.com'
    Répondre février 17, 2015

    La Coutch

    Cooool !!!!! Elle est sympa n’est-ce pas cette librairie ? :)

Leave a Reply