Badland, le jeu graphique et addictif

badland
4 Flares 4 Flares ×

Je ne pensais pas écrire un jour un article sur un jeu… et puis mon mec m’a fait découvrir Badland. Alors j’arrive peut-être après la guerre, moi qui ne joue pas beaucoup sur mobile (toujours pas testé CandyCrush… et toujours pas prévu de le faire), mais quoiqu’il en soit, j’avais très envie d’écrire sur ce jeu complètement addictif.

 

Badland : le jeu

Badland est un jeu d’aventure-action, édité par Frogmind (Helsinki), qui m’a conquise en moins de 2 minutes. Même s’il parait d’une simplicité extrême au début, il s’avère finalement riche et drôlement bien foutu.

Dans Badland, vous commandez une espèce de bestiole, mi boule de poils mignonne, mi créature volante. Pour cela, vous n’avez qu’une action à faire : tapoter sur votre écran pour activer ses ailes et la faire voler (de manière assez gauche). Mais croyez-moi, cela va déjà bien vous occuper !

 

badland-jeu-mobile-tablette

 

Votre petite créature déambule dans un univers assez sombre, presque angoissant si on prête attention aux effets sonores et aux silhouettes d’animaux-zombies qui apparaissent en arrière-plan. Au cours de cette balade, vous affronterez une multitude de pièges plus ou moins tordus : rochers qui se détachent du décor, scies circulaires, boules de pics, lasers, pistons tentant de vous écraser, hélices tranchantes, etc. Le tout avec un écran qui défile à plus ou moins grande vitesse, et par lequel vous ne devez surtout pas vous faire rattraper.

 

La magie de Badland

Badland vous propose un voyage énigmatique, dans un monde aux inspirations végétales et colorées, sur lequel se découpent de sombres silhouettes mécaniques. Vous traverserez des univers aux teintes bleues, vertes, rouges, orangées, etc., au graphisme véritablement soigné. Un plaisir pour les yeux.

 

badland atmosphere graphisme

 

Dans chacun de ces mondes, votre bestiole pourra se gaver de petits goodies qui la métamorphoseront. Ces bonus lui permettent tour à tour de devenir très grosse, puis toute petite, carrée, collante ou rebondissante, roulante (dans un sens puis dans l’autre), rapide ou au contraire très lente (avec l’impression de jouer au ralenti, le vol du petit animal devenant très lourd), etc. Mais mon goodie préféré, c’est certainement celui qui lui permet de se démultiplier. On se retrouve ainsi à diriger en même temps 2, 3 voire 15 clones de notre petit héro. Et lorsqu’une seule de vos multiples créatures attrape un nouveau bonus, c’est toute la horde qui profite immédiatement de l’effet !

 

badland-jeu

 

Ces bonus ne sont jamais placés au hasard, et leurs différents effets vous permettront de déjouer les pièges qui vous sont tendus. Badland recèle de véritables difficultés et surprises (du moins, pour moi), et je m’entends souvent m’exclamer : « Ok, ces types sont de grands malades ! ». Il vous faudra en effet parfois plusieurs tentatives avant de comprendre comment passer tel piège et ainsi valider un checkpoint supplémentaire (puisque à chaque fois que vous mourrez, vous reprenez au dernier checkpoint validé).

 

Dernier point fort de Badland : son mode multijoueurs. Jusqu’à 4 joueurs qui dirigent chacun les bestioles de leur propre couleur, avec comme objectif d’être le plus rapide, sans mourir. Plaisir garanti. Pour en profiter pleinement, mieux vaut avoir une tablette, parce que sur téléphone ça devient vite compliqué.

badland mobile multijoueurs

 

 

Infos pratiques :

80 niveaux disponibles actuellement + 21 niveaux en multijoueurs.

Jeu gratuit sur Android, puis version premium à 3.99€.

Et disponible à 3.59€ sur iOS.

Toutes les infos sur le site.

4 Flares Twitter 4 Facebook 0 4 Flares ×

Cha

J'aime beaucoup l'illustration, la musique électro, les burgers et les sushis.

Be first to comment